Être éco-responsable au bureau

Au bureau, chaque occupant a un rôle à jouer dans le respect de l’environnement. Découvrez quatre exemples de gestes ou d’attitudes éco-responsables pour limiter notre impact écologique et agir en faveur de la planète.

 

La lumière

Pour un grand nombre d’occupants, faire attention à l’utilisation de la lumière dans les bureaux peut paraître évident. Toutefois, il y a encore beaucoup d’excès. Dix minutes d’éclairage inutile, trois fois par jour, c’est l’équivalent de cinq jours d’éclairage en continu au bout d’un an. Il est donc nécessaire de rappeler l’importance d’éteindre la lumière quand on quitte une pièce ou si la lumière du jour suffit.

 

Le papier

Autre sujet trop souvent négligé : la consommation de papier !

La consommation de papier a un coût pour l’entreprise mais surtout pour l’environnement. Le bon geste est d’imprimer en recto-verso et en noir et blanc mais surtout d’imprimer uniquement quand cela est nécessaire. Il est aujourd’hui très facile de privilégier la dématérialisation.

 

Le tri sélectif

Le tri sélectif de nos déchets est un geste bénéfique pour notre planète.

Trier, c’est donner une seconde vie. C’est éviter que des produits gaspillés se retrouvent dans la nature et prennent des années, voire des dizaines d’années, à disparaître. C’est également une façon de limiter le recours aux matières premières de la planète, permettant sur le long terme, de les préserver.

En triant quotidiennement nos déchets, nous favorisons leur recyclage et donc nous préservons les ressources naturelles, nous économisons l’énergie, évitons le gaspillage de matières réutilisables et réduisons le volume de déchets à traiter.

 

L’éco-conduite

L’éco-conduite consiste avant tout à adopter une conduite moins nerveuse, moins énergivore et moins polluante. Elle permet ainsi de limiter la consommation de carburant jusqu’à 30%.

Il existe plusieurs actions permettant d’adopter un comportement responsable en voiture : couper le moteur à l’arrêt, éviter un démarrage brutal, utiliser les meilleurs rapports (en 5ème, la consommation de carburant et les émissions de CO2 sont inférieures à celle de la 3ème vitesse), s’informer sur le trafic pour éviter ou anticiper les embouteillages, alléger le chargement de son véhicule, décélérer en amont plutôt que freiner, fermer les vitres, vérifier la pression des pneus tous les mois…

Enfin, l’éco-conduite présente des avantages liés à la sécurité grâce à une meilleure anticipation de la circulation.

Acceptez-vous que certaines de vos informations soient utilisées pour des statistiques Google Analytics afin d'optimiser le contenu de notre site ?
REFUSER
ACCEPTER