Entretien avec Julien Cargnelutti, Operational Leader chez DERICHEBOURG aeronautics en Allemagne

Dans l’entreprise depuis plus 15 ans, Julien Cargnelutti est aujourd’hui Operational Leader au sein de notre filiale DERICHEBOURG aeronautics Germany à Hambourg. Découvrez son parcours et son quotidien .

Quel est votre parcours professionnel ?

Après un bac professionnel électrotechnique, j’étais désireux d’intégrer rapidement le marché du travail, ce que j’ai pu faire grâce à l’émulation créée par le programme A380 à Toulouse dans les années 2000. Après 4 années passées sur le programme en tant que Monteur câbleur puis Team Leader, j’ai intégré DERICHEBOURG aeronautics services en juin 2007 sur le REC (travaux restants) FAL A400M à Séville. J’ai ensuite successivement été Coordinateur de production au Flight Test A400M, puis destination Hambourg en tant qu’Operational leader FAL 1 A380, avant de revenir pendant 5 ans au Flight Test Center A380 à Toulouse, où je m’occupais des MSN1 et MSN4. En 2019 le développement de la société offrait de nouvelles opportunités à l’étranger : Shanghai, Montréal, Mobile ?, Hambourg. J’ai donc à nouveau fait mes valises pour l’Allemagne en tant qu’Operational Leader au Storage A320, poste que j’occupe actuellement, une activité en plein essor !

Vous avez beaucoup effectué de missions à l’étranger…

Oui j’ai toujours été curieux de l’extérieur, découvrir de nouvelles cultures et l’aéronautique m’a donné la possibilité de concilier cette envie avec ma carrière professionnelle, c’est un réel plus ! La multi culturalité est très présente à Hambourg, mon équipe est composée de personnes venues de toute l’Europe : Allemands, Anglais, Espagnols, Français, Italiens, Polonais, etc. Il faut être capable de s’adapter à son interlocuteur et c’est une réelle richesse professionnelle et personnelle. Bizarrement je me sens aussi plus à l’aise à manager en anglais, allez savoir pourquoi !

En quoi consiste le métier d’Operational Leader ?

C’est un métier très complet. Il s’agit de guider les opérations sur le terrain, de répartir la charge de travail, et de faire un retour au client concernant l’exécution des tâches, la facturation, l’amélioration continue. C’est un rôle d’interface central de proximité avec les équipes, le client et le directeur opérationnel. Il s’agit d’être bon communiquant et pragmatique, pour échanger avec les Team Leader mais également directement avec les opérateurs. C’est un métier où l’on est soumis à la pression, il faut savoir résister au stress et prendre les bonnes décisions quand c’est nécessaire.

Quelles sont les principales aptitudes requises pour être Operational Leader ?

Chaque jour comporte son lot de surprises, c’est un microcosme qui reflète la réalité de la société. De ce fait il s’agit de s’adapter et de créer un bon relationnel avec ses équipes et bien entendu avec le client. La connaissance technique que l’on a acquise précédemment en tant que Team Leader complète le tout. Pour résumer je dirais qu’il s’agit d’avoir un bon relationnel afin de gérer la partie sociale que ce poste représente, avoir de bonnes connaissances techniques afin de comprendre les problèmes que peuvent rencontrer les équipes sur le terrain et une bonne communication avec le client.

Comment se passe votre expérience en Allemagne  ?

La principale différence entre la « maison mère » et la filiale Allemande, c’est qu’il existe moins de strates hiérarchiques au sein des opérations de par la différence de dimensionnement. Par conséquent je me sens davantage impliqué dans la vie de l’entreprise grâce à cette proximité accrue entre la direction et les équipes, ce qui fait beaucoup de différence. Cela offre également plus de responsabilités et c’est un beau challenge !

Acceptez-vous que certaines de vos informations soient utilisées pour des statistiques Google Analytics afin d'optimiser le contenu de notre site ?
REFUSER
ACCEPTER