Les capteurs Télé Relève de l’ENPC ont tout bon

Suite à un appel d’offres, l’équipe DERICHEBOURG Energie remporte le marché de maintenance multitechnique comprenant la maîtrise des enjeux énergétiques des sites de l’Ecole nationale des Ponts et Chaussées (ENPC). Le 15 septembre 2016, le contrat de performance énergétique avec l’ENPC a débuté pour une durée de 4 ans. L’objectif est clair, baisser les consommations de gaz, d’électricité et d’eau.

 

Pour Henri Fontenaist, responsable commercial chez DERICHEBOURG Energie, il existe deux solutions permettant des résultats probants : « La première est liée au travail de léquipe opérationnelle qui gère le site et optimise la maintenance technique du site. Elle doit être sensibilisée aux économies d’énergie et réactive dès qu’une dérive est détectée. Le deuxième moyen concerne les outils de suivi et d’alerte. Nos ingénieurs énergétiques mettent en place, avec nos partenaires, des capteurs de Télé Relève qui communiquent en temps réel les consommations par réseau basse fréquence. »

 

Grâce à ces capteurs, la cellule énergétique lit les données des compteurs de manière automatique, sans avoir à se déplacer. Ces données sont ensuite analysées par un algorithme mathématique afin de suivre et d’optimiser les installations. « Si les compteurs relèvent quelque chose d’anormal, je suis automatiquement prévenu. Soit j’interviens directement, soit j’informe le responsable d’affaire pour lancer un plan d’action » précise Maxime Biard, ingénieur énergétique.

 

Cette cellule énergétique, associée à une technologie pointue, permet d’obtenir des premiers résultats très encourageants. « De décembre 2016 à Mai 2017, nous avons fait un gain énergétique de 15% pour les deux bâtiments, soit 31 700 euros d’économie. » explique Henri Fontenaist.

 

Le prochain point est fixé en décembre 2017, Henri et Maxime se sont déjà donnés des objectifs concrets : passer les 20% de gain, soit une économie chiffrable à 43 000 euros.

 

Compte tenu des résultats prometteurs déjà obtenus en six mois, ces chiffres n’ont rien d’irréalisables. Affaire à suivre !

Acceptez-vous que certaines de vos informations soient utilisées pour des statistiques Google Analytics afin d'optimiser le contenu de notre site ?
REFUSER
ACCEPTER