Entretien avec Delphine ESCULIER, Directrice RSE/QSE chez DERICHEBOURG Multiservices

Dans l’entreprise depuis 2007, Delphine ESCULIER est Directrice RSE/QSE de DERICHEBOURG Multiservices. Elle a en charge de définir et mettre en œuvre la stratégie RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) et les systèmes de management intégrés de Derichebourg Multiservices et ses filiales.

 

Pour quelles raisons une entreprise comme DERICHEBOURG Multiservices s’implique dans des projets responsables et engagés ?

Avant tout, il est fondamental qu’une implication responsable vienne du plus haut niveau de l’entreprise. Notre président, Boris DERICHEBOURG, est réellement moteur dans la mise en œuvre de nos projets solidaires.

En tant que grand groupe familial, nous considérons devoir être un acteur responsable de par notre impact social et environnemental. C’est dans l’ADN de notre entreprise, nous mettons en place des actions très concrètes. Je suis persuadée qu’une démarche RSE constitue un axe de durabilité des organisations.

 

La responsabilité, c’est large et parfois flou, quelles sont vos priorités et vos actions ?

Nous avons deux grands enjeux : un enjeu environnemental et un enjeu sociétal.

D’un point de vue environnemental, nous évaluons les principaux impacts de nos activités : gestion des déchets, maîtrise des consommations énergétiques, pollution des sols. Nous menons des actions nous permettant de réduire ces impacts et accompagnons également nos clients dans la réduction de leur empreinte. Par exemple, chez Derichebourg Propreté, nous travaillons sur une offre de tri de déchets à intégrer dans nos réponses ; Derichebourg Energie et Derichebourg Energie EP travaillent sur des offres visant à réduire les consommations énergétiques de leurs clients…

D’un point de vue social et sociétal, nous travaillons en lien étroit avec le service des ressources humaines mais également avec les acteurs de notre écosystème tel que des associations ou fondations qui œuvrent pour l’insertion sociale. Le projet majeur cette année a été la mise en place de l’ARRONDI sur salaire. C’est un programme solidaire qui permet aux collaborateurs qui le souhaitent de faire un micro-don sur leur salaire au bénéfice d’une association.

 

L’ARRONDI sur salaire a été un immense chantier. Comment faire d’un tel projet un véritable succès auprès de 30 000 collaborateurs ?

Le dispositif a été lancé le 18 septembre auprès de 19 000 collaborateurs. Nous en sommes au tout début. Toutes les filiales n’ont pas encore accès à l’ARRONDI sur salaire. Nous le déployons progressivement. Il est vrai que l’accueil auprès des collaborateurs a été chaleureux mais il faut maintenant faire progresser cette initiative. Chaque collaborateur est un ambassadeur pour promouvoir cette démarche solidaire.

Nous pourrons parler de succès quand le nombre de collaborateurs donateurs sera plus important. Nous avons immédiatement eu une centaine d’adhérents au dispositif dès son lancement, mais nous aimerions dépasser 15% des effectifs.

 

Quelles sont les prochaines initiatives responsables chez DERICHEBOURG Multiservices ?

Forcément, poursuivre le développement de L’ARRONDI sur salaire. Aller plus loin dans son déploiement et son adhésion. Il nous tient à cœur de pouvoir apporter un maximum de soutien aux trois associations que nous soutenons : Le Rire Médecin, Sport dans la Ville et Simplon. Nous travaillons aussi sur d’autres projets, comme des offres commerciales responsables et responsabilisantes pour nos clients.

Acceptez-vous que certaines de vos informations soient utilisées pour des statistiques Google Analytics afin d'optimiser le contenu de notre site ?
REFUSER
ACCEPTER